Freestyle Part 2 Du S Crew Dans Plan Te Rap DestinsLi S Lyrics

Freestyle Part 2 du S Crew dans Plan te Rap DestinsLi s Lyrics by $-Crew :
[Couplet 1 : Framal]
Pas l’temps pour les amourettes
En jouant avec la vie, tu sais, certains en mourraient
On met notre energie, dans l’espoir d’emerger
J’veux tout c’qui coute hyper cher, les jeunes veulent a peine agir
On fait le ralliement, plus fort une fois reanime
Meme sans glasses, la classe j’l’avais avant les sappes : l’Homme est fidele a lui-meme
J’represente les miens, j’continue d’ecrire
Meme quand les lampes sont eteintes
Mon crew ne rappe pas sans les mains
On connait plus l’chagrin depuis qu’on a l’coeur echancre
On redoute la fin ecrite par celui qu’les gens craignent
C’est pour mes fortes tetes, de Paris a Porte d’Auteuil
Pas la pour les porte-cles, faut vesqui les porcs douteux
J’veux que le business monte, que les salopes cirent mes pompes
Que les frelons m’disent : “Tes sons, le reste je leur p*sse dessus”
Etre numero 1, ne pas etre numero 2
Nous : feu a volonte
C’que j’fais avec une main, vous le faites avec les 2
J’aide que quand j’suis volontaire
On a du faire fort jeune, on passe du F au G
On r’connait les fauches et ceux qui vont finir hors jeu
S et L, on t’gene : soudes comme du fer forge
Ils veulent qu’on les epargne, ils s’font p’tits comme [l’armee du ?]
On paye pas pour un service mais pour un resultat

[Couple 2 : 2zer]
J’veux d’la maille, j’veux d’la maille dans mes poches
Toujours dans ma chrysalide, j’ai pas l’temps d’eclore
J’suis devant l’arbre de la vie et je gratte son ecorce
Bientot j’pourrai la vendre, ouais, la patience est d’or
Pour la monnaie c’est la guerre, tu peux soulever des alteres
C’est foutre ton nez dans mes affaires qui va provoquer ta perte
La tete dans les nuages, toi t’es un peu trop terre a terre
Comment veux-tu gagner si tu n’es toujours pas pret a perdre ?
Ouais, investir pour generer des benefices
J’m’eloigne de mes bons cotes mais je reste pret d’mes vices
La monnaie fait derailler, ouais la monnaie fait comploter
A quoi bon etre blinde si t’as l’destin d’un Kennedy

[Couplet 3 : Nekfeu]
On veut etre quelqu’un sans calquer, reunis dans nos kholkozes
Cas d’Conscience et Cool Co’, ecoute comme on les colle, cause
Moi j’suis Ghostface si t’es Action Bronson
Non seulement tu m’copies, en plus tu jactes, tu prends l’seum
Derriere moi l’squad squatte la rue en frontal
Fais tourner l’skeud jusqu’a la rayure fatale
Mon label chaud, le monde evolue a toute vitesse
J’jette mon devolu sur le vintage et les belles choses
Marre de m’noyer, je n’veux pas verser le sang
Mais j’me sens comme un arbre de Noel le 26 decembre
Marre de m’noyer, je n’veux pas verser le sang
Mais j’me sens comme un arbre de Noel le 26 decembre

[Couplet 4 : Mekra]
J’suis l’mec le plus crame du game
Ken, quand je t’appelle du tieks
Fais belek aux deks si t’es cote, ou on va t’mettre du verre
Frere, faut qu’tu trouves du boulot
T’es dans la piece, tu vends la verte
Descends l’admettre : t’es dans la merde
T’es au bout du rouleau
J’voulais dev’nir rappeur, on m’a dit : “Garde tes reves”
Un soss est la pour tes galeres, pas pour ses interets
Tout va vite dans nos vies, j’vide la tize dans l’bolide
C’est mignon, tu veux d’la classe : suce ma bite en jogging
Decale tes gars, tes freres sales et par etape t’es ken
Avec mes srabs, que des leres-ga comme dans Kenan et Kel
Yeah et ca r’commence a chaque fois
Ma gueule, on vit la vie d’un chat noir
Respecte quand ta mifa dans la casba
Faut pas mettre ce genre de RnB dans la case rap
On m’avait dit : “Bon mariage, toi et ta Play 3”
Pour aimer ces putains d’keufs, faut etre un mec droit

[Couplet 5 : Nasty Yass]
J’ai trempe ma plume dans les larmes de mes yeux
Connard, ca distance, place au corps a corps : mes armes se melangent
Fabian rest in peace
Dans la street on peut pas vesqui l’biz, n*gga rest in peace
En bas l’argent rentre et sort des poches thug, j’aime
Un peu d’crime, un peu d’haine : j’ai grandi a Paris
Gagner des battles dans l’Bronx, pas medaillette en bronze
J’ai du foncer tout droit sans m’tromper
Y’a pas besoin des autres, on se met Luxe nous-memes
J’ai pas l’temps, elle veut m’avoir juste pour elle
Des l’intro j’les eclipse
Break, street, reste libre sur une presqu’ile
Le jour ou Luxe niquera la loi
Le double des kilos d’coke du Nicaragua
J’suis en sursis a New York
La coke que j’cuisine est comme moi : elle s’est endurcie
Crack pur, limite transe-lucide
Aujourd’hui t’es qu’une petasse pourtant tu f’sais l’bandit la veille
J’ai des femmes assez facilement pour m’permettre d’etre gentil avec

[Couplet 6 : Saiga]
Les condes trainent dans les barrages, voyant bien qu’ici on plaisante pas
Ils nous impressionnent pas comme un mec baraque
Ils nous oppressent en bas sous les yeux d’la daronne
On en devient paro et pour un mot d’travers ca derive en bagarre
J’me souviens que pour un pet c’est parti en tete
Ces pedes te collent au cul, te sentent pas comme des clebards
J’ai prete ma caisse a mon poto marie a la rue
J’recois des amandes a la baraque en guise de faire-part
Ouais, les grands m’ont dit : “Mais quels skills, mais qu’est-ce qu’y’a ?
Pourquoi tes ‘ziques n’ont pas l’buzz de ces types ?
Ouais, seine Zoo sur le textile, qui veut test ?
Qui peut importer son biz si on n’ecoute pas c’que la tess dit ?
Dissimulee dans l’ombre, ma tristesse calmee vive
Ou cachee derriere un sourire a la XXX
J’suis pousse par qui m’protege : mes freres XXX
Y’a toujours un traitre, une balance qui condamne l’equipe
J’redecouvre le monde comme un ex-taulard
J’te l’dis texto comme la rupture d’cette connasse
C’est la merde et si y’a un plan qu’est que-cro
Aujourd’hui c’est plus la mer qui prend l’Homme, poto, c’est l’dollar

[Couplet 7 : Nekfeu]
Peut-etre que les mecs te mentent, et nan y’a pas que les vetements
Je n’pense pas que les reves de grands me correspondent honnetement

[Improvisation 1 : Nekfeu]
Ok j’reprends, c’est trop lent
J’rappe comme si j’avais l’collant sur la tete
J’ai pris le volant, c’est comme ca qu’mes grands te violencent
J’prends le mic, c’est comme ca qu’je le fais
Suce mon zob, j’fais mon job
Doums a p’t-etre rien sur la tete mais il a son bob
C’est comme ca qu’ca s’passe, le truc est un peu hasardeux
Demande meme a zer2
C’est comme ca le bazar de… Feu
Quand j’prends le mic en improvi’
Yeah, j’suis un prodige et bientot on m’intronise
Bien trop vif, ouais, c’est comme ca qu’ca s’passe
Luxe est sur les starting blocks, vas-y mon gars c’est parti
Ca sort du parking

[Couplet 8 : Nasty Yass]
Decalage horaire, ca s’renseigne sur l’prix du litre
Les ‘tasses tournent, tournent, tournent comme les chaines de G-Unit
Dis boy, j’te bute, un b-boy de luxe
Si je lache pas les douilles, je fais quoi ?
Paie grassement mon avocat car la police s’en bat les couilles de mes droits
Complexe est l’contexte, tu connais l’concept
Les cons s’pressent, j’prends mon temps et confesse qu’j’les compresse
Leurs rimes sont plates comme le dessous d’mes Converse
Poto, reste libre, j’me pavane
Clique de malades, c’est l’elite de Paname
Les anciens m’ont dit : “Kill it, n*gga”
New York de ouf, j’ai le style de la-bas
Reve de maximum, au square comme devant l’Madison
Relie les continents comme un taxiphone
J’suis dans l’game comme un cancer avant l’depistage
Massif comme l’islam de ceux qui s’lachent
Air Max couleur pistache
A l’ancienne comme les disques, man
Crois pas qu’j’te mene en bateau, j’te mene au bateau
Qui est l’fils de pute qui a fait croire a mes parents qu’la France est un eldorado ?

[Couplet 9 : 2zer]
De mon point de vue je me dis : “Ca va ca vient”
De mon point de vue je me dis : “Ca va ca vient”
What up b*tches, j’me fous d’vos critiques
J’roule un gros blunt couleur di*kies
J’suis le killeur, Marie Jeanne c’est la victime
A cause de sa couleur et d’son odeur addictive
Ma face a la tele, ma voix dans les enceintes
Sappe en noir et blanc comme un ancien
Ta montre vaut le prix d’une Renault 5
Ta montre vaut le prix d’un voyage en train
L’ennemie me serre la main, sa femme me fait du pied
Ouais avant j’etais duper, maintenant j’veux pas m’laisser duper
T’as pas ecoute ta mere ouais bah moi j’vais t’eduquer
J’vais ramener qui tu sais ouais ouais ce soir faut que tu saignes
J’peux t’envoyer dormir comme si j’etais ton pere
J’me souviens plus de mes bagarres, j’me souviens plus de mes conquetes
De toute facon c’est la meme, c’est qu’une histoire de corps a corps
Et comme dirait Mekra : “Il faut assumer ton sexe”

[Couplet 10 : Framal]
Les murs sont tap*sses de nos tetes
On a signe plus que ces putains de notaires
J’ai vu trop de details qui ne sont pas notes
Un autre freestyle ou bien un autre theme
Ca varie selon l’humeur on peut s’en douter
Ca monte en pression quand personne impressionne
On fait que des entrees sombres
On renferme un tresor, ils nous trouvent au present
On a tout le temps raison
Leurs flows sur les ondes j’pouvais le faire a 13 ans
Tu me trouves interessant mais faut que t’atterisse
J’suis pas sur Periscope je mene ma vie seul
Encore des textes que j’gratte sous la brume parisienne
Et quand j’vais les record j’ai ma tete dans le viseur
Je les ai vu nous juger que sur fautes
Ils se surpassent pour rester en surface
Nous quand on arrive la terre se met en surchauffe

[Couplet 11 : Eff Gee]
Si j’suis pas d’taille j’taffe grave pour revenir 2 fois plus fort
J’garde ca G, c’est mon lifestyle
Ils disaient “Eff, ta gueule” maintenant “Eff, ma gueule”
Messieurs, j’ai ferme des bouches et ouvert des yeux
Meme si y’en a qui restent aveugles
J’sais pas si l’crime paye mais ici il coute 3000 euros cash
J’ai croise des mecs peu rodaves
Qui feraient meme peur au Diable
Rien a foutre de leur morale
Je n’serai pas leur otage
Le rap game c’est la course aux mythos
J’les vois faire les thugs mais ca n’shoote qu’au micro
“J’ai bicrave ci, j’ai bicrave ca” ils sont comiques
T’as surtout bicrave tes soss au comico
Le gringo est chaud sur les pistoleros
J’suis pas pistonne, kho
Tout l’monde peut tuer tout l’monde meme si la balle sort d’un pistolet rose
C’est celui qui est le plus scred qui arrive a ses fin
Ils jouent a qui est le plus frais, je joue a qui est le plus vrai
Cette vie te vole tes espoirs mais j’essaye d’garder du reve
Au quartier y’a pas d’quartier a part les lunettes
C’est pas l’heure de viser tout bas mais d’peter la porte
A mon age Biggie et Tupac etaient deja morts
T’inquiete, le plan s’elabore
J’fonce et j’vous vois pas dans l’retro
Car vous etes en metro
J’m’arrete pour eviter de vous en donner trop
Homie, on vend pas d’sachet
Mais dans toutes les situations garde ca G
Bolide sur l’siege passager
Paye ta pipe, on garde ca pimp, on garde ca G

[Improvisation 2 : Nekfeu]
On garde ca G
Meme sur le siege passager
C’est comme ca qu’ca s’passe, je me suis pas assagi
Yeah j’en place une pour mon gars Eff Gee
On fait le truc, que tu prennes d’la came ou pas
Tenue camouflage et viens pas nous tester
Ca sert qu’a nous facher
C’est comme ca qu’ca s’passe en improvisa’, tu sais qu’j’essaie
Ah j’excelle, mec l’exces
C’est comme ca qu’j’le connais jusqu’a provoquer le deces
Ouais vaut mieux laisser, mec j’arrive pour le dessert
Mec demande a 2zer, ok mec c’est l’dessert
J’sais meme pas c’que j’dis, balance la suite mon soss
Foudroie comme la parc Monceau

[Improvisation 3 : 2zer]
J’balance la suite, comme le putain d’Ritz
Nos vies, on prend que des risques
On est efficace, ouais des dedicaces
Nasty Yass ne fait pas de grimace
Ok mon gars, j’suis al autour d’la ble-ta
Qu’est-ce qu’y’a je fume que que que d’la peufra
John Hash envoie le G, qu’on s’envoie en l’air
Toi-meme tu sais, mon putain d’blaze c’est 2zer
Tu connais les bails, tu peux pas vesqui
Qu’est-ce qui a, putain de vie scred d’skin

[Couplet 12 : Nekfeu]
Je t’avais promis qu’un jour tu te rappellerais de nos tetes
Je ne suis pas pres de me taire
De la primaire au lycee, deprime, je me sentais prisonnier
Parce que les professeurs voulaient toujours me noter
Pourtant, j’aimais les cours, j’etais different
De tous ceux qui me disaient : “Soit tu subis, soit tu mets les coups”
Moi, je revais d’aventure, griffonnais les devantures
J’attaquais tout ce qui m’etait defendu
Rien a peter de toutes leurs emissions tele de vendus
Je voulais voir le monde avant d’etre rappele devant Dieu
Et, pour ne pas qu’on se moque de moi, je bouquinais en cachette
Pendant que les gamins de mon age parlaient de voitures
Un des gars de l’epoque bicravait des Armani Code
Et, un beau jour, il a ramene une arme a l’ecole
J’etais choque de le voir avec un glock (Oui !)
J’en ai rien a foutre de vos putains de codes (Oui !)
J’avais peur, je l’ai dit, mais j’ai un coeur, je le dis
Mais je suis toujours la pour mes putains de potes
Maintenant, pour lui, le bruit des balles est imprime dans le crane
Ceux qui trainaient dans le bat’ l’ont entraine vers le bas

[Couplet 13 : Mekra]
J’etais naif, j’ai rien appris a part leur parler
Ma grand mere m’a dit : “Faut pas cramer sa taniere”
J’suis mefiant c’est pas la peine de la ramener
Pour baiser un gros poisson mon gars…

[Couplet 14 : John Hash]
C’matin j’me leve, a travers la vitre
J’vois ce pere de famille qui guette de travers le vide
Comment un Homme peut-il se trouver si peu utile de maniere a vouloir se faire mourir vite ?
Sa fille est magnifique, son fils aime pas les flics
En plus de ca sa femme est malefique
Harcele par le fisc, plus rien ne sera benefique
Et les soucis de la vie sont magnetiques
Sang par le sang : loi du talion
Les negros sont toujours les mechants meme dans le Roi Lion
Multiplie jusqu’a 100 arrive jusqu’au million
Bizzi Baby sur mon fanion
J’entends que la poisse comme d’hab a crie mon nom
Le jour d’ma naissance le diable s’est fait mignon
Elle veut mendier la plus belle bague sans filet mignon
Ma cherie tu crois que c’est fait, ses fesses ou mais non
Un jour je partirais sur une ile et de ce jour-la on m’reverra plus jamais
En m’demandant : “Que deviennent-ils ?”, en me rappelant les bons moments que j’avais, baby

[Couplet 15 : Saiga]
J’ai quitte l’ecole, tourne dans la street
Je ne vais pas t’faire un dessin, tu connais la suite
Et ensuite, man, j’ai connu la ‘zique
Et au final, donne coeurs et ame, l’espoir, jalouse est la fille
M’a laisse en me disant : “Pour moi t’es mort, fais ta vie”
Je reponds : “Toi et mon troisieme doigt, faites un feat”
Dur de refuser quand c’est le mal qui t’invite
Oui j’ai fait le malin, mon coeur dans le malheur est infirme
A bas les sentiments, c’est le style qu’on adopte
On va tout mettre en oeuvre pour changer la donne
Ca fait longtemps qu’on a tant tourne le dos a la mala
Je pose plus d’bouteille en boite, j’economise pour la dot
Ou est ma perle rare ? Difficile a …

[Couplet 16 : Nasty Yass]
Caille-ra de haut standing, que la concurrence se jette dans l’vide
Jeune criminel, CV polyvalent
Dans le bolide allemand, mes negros visent la banque
Dans l’trap j’ai festoye, grandes baffes si tu fais l’doyen
J’ai des negros riches qui bicravent comme s’ils etaient en r’tard sur le loyer
Street n*gga, check le repertoire
Ghetto francais, ghetto cainri, j’suis l’croisement
Et les keufs passent au ralenti en me toisant
J’roule, t’es plonge dans l’desespoir
Nos p’tits sont des adultes, on trime tot, faut l’biff gros
Ils veulent juste assez d’fric aux prix d’gros
J’suis connu XXX, ou mes negros dus-per
Posent, les schemas d’rimes se superposent
J’fais des reves ou la voiture de la brigade des stups explose
Ta clique a l’agonie
Je n’te respecterai jamais si tu n’sais pas mentir a la police
Viva la money
Dans le hood, tres tres loin des lieux qui t’inspirent la fete
Face a nous tu ferais bien d’disparaitre
Negro, ton gilet pare-balles sert a rien : j’vise la tete